Glossaire

Aménorrhée: absence de menstruation pendant une période d’au moins 3 à 6 mois.

AMH: de l’anglais (anti-mullerian hormone) qui permet d’évaluer la réserve ovarienne.

Analyse du sperme: examen du sperme au microscope déterminant la concentration des spermatozoïdes, leur forme (morphologie), leur taille et leur mobilité.

Anovulation: absence d’ovulation. Les cycles menstruels où aucune ovulation ne survient sont appelés anovulatoires. Les règles peuvent apparaître même s’il n’y a pas eu d’ovulation.

Azoospermie: absence de spermatozoïdes dans le liquide séminal.

Cathéter: petit tube que l’on introduit dans divers organes.

Cellules reproductives: ovules et spermatozoïdes.

Corps jaune: substance jaunâtre dans l’ovaire qui se développe à partir du follicule mûr peu après l’ovulation. Le corps jaune sécrète de la progestérone et un peu d’œstrogènes. Si l’ovule est fécondé, le corps jaune grossit et sécrète des hormones pour soutenir la grossesse. En l’absence d’une fécondation, il dégénère et se résorbe jusqu’au début du cycle menstruel suivant.

Cryoconservation: procédé pour la conservation des ovocytes, des ovules fécondés (pronucléides), des spermatozoïdes, des biopsies d`ovaire ou de testicule par congélation. Grâce à la cryoconservation des pronucléides dans l’azote liquide à -196 °, on peut réduire le risque de grossesse multiple par la FIV et l’ICSI, et éviter à la patiente de répéter l’hormonothérapie et le prélèvement des ovocytes.

Echographie: synonymes: ultrason, sonographie. Méthode d’examen non opératoire permettant d’évaluer au moyen d’ondes sonores la taille et la forme des organes de reproduction. Cette méthode est particulièrement utile pour le diagnostic de troubles de l’ovulation et pour le contrôle du développement du follicule pendant le traitement de problèmes de fécondité. L’échographie peut être effectuée en plaçant la sonde sur le ventre ou dans le vagin.

Embryon: terme désignant les stades précoces de développement de la conception (dès la fusion du noyau féminin et masculin, on parle déjà d’embryon) jusqu’à la fin du développement des organes (environ douzième semaine de grossesse).

Endomètre : muqueuse de la paroi interne de l’utérus. Pendant le cycle menstruel, la muqueuse utérine se construit jusqu’au moment de l’ovulation. S’il y a fécondation, l’ovule peut s’implanter dans l’utérus; dans le cas contraire, les règles apparaissent. La muqueuse qui s’était épaissie en vue de la nidation de l’ovule fécondé dégénère et est expulsée de l’utérus sous forme de saignement.

Endométriose : maladie gynécologique où l’on retrouve du tissu de l’endomètre (muqueuse utérine) en dehors de l’utérus, soit sur les trompes, les ovaires ou dans la cavité abdominale. L’endométriose peut entraîner des règles douloureuses et une infertilité.

Endoscope : loupe éclairée en forme de tuyau ou de tube, permettant d’explorer les cavités internes du corps; l’endoscope permet par exemple d’examiner l’intérieur de l’estomac (gastroscopie) ou de la cavité abdominale (laparoscopie=pelviscopie) ou utérine (hystéroscopie).

Fécondation : fusion d’un ovule et d’un spermatozoïde; physiologiquement, cette fusion a lieu dans les trompes.

FIV ou fécondation-in-vitro: fertilisation à l’extérieur du corps, pour laquelle on induit à l’aide de gonadotrophines le développement de plusieurs follicules. Les ovules arrivant ainsi à maturité sont prélevés dans l’ovaire, puis mélangés 4 à 6 heures plus tard au sperme du partenaire. Pour permettre la division cellulaire, les ovules fécondés sont conservés 48 à 72 heures dans un milieu protégé. Les embryons sont ensuite transférés dans l’utérus de la patiente pour la nidation.

Fœtus : terme désignant le produit de la conception dans le corps maternel une fois que les organes sont formés, c’est-à-dire après le 3ème mois.

Follicule : poche remplie de liquide dans l’ovaire contenant et nourrissant l’ovule pendant sa maturation. Lors de l’ovulation, le follicule se rompt et libère l’ovule.

FSH: hormone folliculo-stimulante. Hormone sécrétée par l’hypophyse stimulant chez la femme la croissance des follicules dans l’ovaire et chez l’homme le développement des spermatozoïdes.

Gamètes: cellules reproductives masculines et féminines : spermatozoïdes et ovules.

GnRH/LHRH: hormone de libération des gonadotrophines. Hormone sécrétée par l’hypothalamus, pilotant la production et la libération de l’hormone folliculo-stimulante (FSH) et de l’hormone lutéinisante (LH) par l’hypophyse.

Gonades: glandes produisant les cellules reproductives (ovaires chez la femme, testicules chez l’homme).

Gonadotrophines: terme regroupant les hormones FSH, LH et hCG.

Grossesse extra-utérinegrossesse dans laquelle la nidation de l’ovule fécondé a lieu à l’extérieur de l’utérus, généralement dans l’une des trompes, un ovaire ou la cavité abdominale.

HCG : hormone chorionique gonadotrophique humaine. Hormone produite par le placenta pendant la grossesse. Elle provoque la sécrétion d’œstrogènes et de progestérone par le corps jaune pour soutenir la croissance de la muqueuse utérine. En outre, elle évite la menstruation dans les premiers jours de la grossesse.

HMG: de l’anglais « Human menopausal gonodatrophin » = Gonadotrophine ménopausique humaine. Mélange d’hormones obtenu à partir de l’urine de femmes ménopausées, puis purifié et traité pour le traitement de l’infertilité. L’HMG contient l’hormone folliculo-stimulante (FSH) et l’hormone lutéinisante (LH).

Hormones: substances sécrétées par les glandes endocrines. Les hormones servent de messagers chimiques pour la régulation de processus métaboliques dans l’ensemble de l’organisme.

Hypofertilité: fertilité réduite.

Hypophyse: glande endocrine située à la base du cerveau et qui sécrète des hormones (FSH, LH) essentielles pour la fonction reproductive.

Hystéroscopie: examen endoscopique de la cavité utérine au moyen d’un endoscope spécial.

ICSI : de l’anglais « Intra-Cytoplasmic Sperm Injection ». Injection intracytoplasmique de spermatozoïde, assistée par microscope, où l’on injecte un spermatozoïde unique directement dans l’ovule. L’ICSI est indiquée dans certains cas d’infertilité masculine.

Implantation: processus dans lequel l’ovule fécondé, dans la phase précoce du développement prénatal, pénètre dans la muqueuse utérine et s’y installe (nidation).

In vitro: expression latine signifiant « dans un verre » – par exemple dans une éprouvette, « en dehors du corps », par opposition aux processus se déroulant à l’intérieur du corps.

Induction de l’ovulation: déclenchement de l’ovulation. L’ovulation peut être déclenchée par médicaments, par exemple par hCG. Parfois, le terme d’induction de l’ovulation est également utilisé comme synonyme de la stimulation ovarienne.

Infertilité: difficulté pour un couple de procréer spontanément. L’infertilité n’a pas le caractère définitif de la stérilité.

Infertilité primaire: incapacité d’un couple à parvenir à une grossesse au bout d’un an de rapports sexuels réguliers sans contraception.

Infertilité secondaire: incapacité de parvenir à une conception ou de mener à terme une grossesse après une ou plusieurs grossesses précédentes.

Infertilité tubaire: infertilité en raison d’une obstruction des trompes.

Insémination: procédé destiné à faciliter la rencontre des spermatozoïdes et de l’ovule. A l’aide d’un fin cathéter, le sperme préparé à cet effet est amené à l’entrée du col de l’utérus ou directement dans l’utérus. L’insémination peut se faire avec le sperme du partenaire ou du sperme de donneur.

Insémination hétérologue: insémination avec sperme de donneur. Abrégée en IAD (Insémination Artificielle avec sperme de Donneur).

Insémination homologue:  insémination avec sperme du conjoint/partenaire. Abrégée en IAC (Insémination Artificielle avec sperme du Conjoint).

LH: hormone lutéinisante. Hormone sécrétée par l’hypophyse, déclenchant d’une part l’expulsion de l’ovule par le follicule mûr et stimulant d’autre part la production de progestérone par le corps jaune.

Maturation folliculaire: développement du follicule dans l’ovaire.

Ménopause: arrêt de la sécrétion des hormones de l’ovaire dû à une insuffisance ovarienne qui engendre un arrêt des règles en moyenne vers l’âge de 51 ans.

Menstruation: détachement de la muqueuse utérine par saignements cycliques, apparaissant normalement une fois par mois chez la femme adulte jusqu’à la ménopause, en l’absence d’une grossesse.

MESA: de l’anglais « Microsurgical epididymal sperm aspiration ». Aspiration microchirurgicale des spermatozoïdes directement dans l’épididyme (longue structure tubulaire et contournée dans laquelle les spermatozoïdes mûrissent et sont stockés). Les spermatozoïdes récupérés sont utilisés pour la fertilisation par injection intracytoplasmique (ICSI).

Oestrogènes (Oestradiol): désigne un groupe d’hormones féminines produites essentiellement par les ovaires. Les œstrogènes sont responsables du développement des caractères physiques de la femme adulte. Ils veillent à ce que la muqueuse utérine se prépare à la nidation d’un ovule fécondé. Ils règlent la sécrétion de FSH et de LH et renforcent l’effet de l’autre hormone sexuelle importante, la progestérone.

Ovaires: deux glandes de la taille d’un « pruneau » (3 à 5 cm), agencées de part et d’autre de l’utérus, dans lesquelles se trouvent les ovules. Les ovaires produisent les hormones sexuelles féminines (œstrogène et progestérone).

Ovaires polykystiques (PCO): de l’anglais PolyCsytic Ovaries. Développement d`un nombre élevé de petits kystes (follicules) dans les ovaires par suite d’une croissance perturbée des follicules. Cet état est caractérisé par un déséquilibre hormonal avec taux accru des androgènes. Une infertilité causée par le syndrome de PCO peut souvent être traitée avec succès par des médicaments.

Ovocyte: cellule reproductive féminine. A la naissance, les ovaires contiennent 1 à 2 millions d’ovocytes; à la puberté, il n’en reste plus que 400 000 à 500 000. 400 à 500 seulement parviendront à maturité/à l’ovulation – un par mois – jusqu’à la ménopause. Tous les autres dégénèrent à divers stades de développement.

Ovulation: libération de l’ovule. Un follicule parvenu à maturité éclate, expulsant l’ovule qu’il contient dans la trompe. Ceci se produit généralement vers le milieu du cycle menstruel.

Ponction folliculaire: aspiration des follicules pour prélever des ovules.

Progestérone: hormone sexuelle féminine sécrétée par le corps jaune après l’ovulation ayant pour tâche de préparer l’utérus à la grossesse. Plus tardivement dans la grossesse, c’est le placenta qui se charge de la production de cette hormone.

Prolactine: hormone sécrétée par l’hypophyse, stimulant la production de lait dans les seins.

Spermatozoïde: cellule reproductive produite par les organes génitaux masculins.

Sperme: spermatozoïdes et sécrétions éjaculés au moment de l’orgasme masculin.

Spermogramme: on parle également d’analyse du sperme. Examen en laboratoire du sperme (éjaculat), notamment pour en déterminer la qualité.

Stérilité: impossibilité pour un homme ou une femme de procréer.

Stimulation ovarienne: traitement médical, par exemple au moyen de citrate de clomifène ou de gonadotrophines exogènes, pour stimuler la croissance et le développement folliculaire. Le citrate de clomifène stimule la sécrétion de GnRH par l’hypothalamus afin d’augmenter la production des hormones FSH et LH par l’hypophyse. L’administration de gonadotrophines exogènes (FSH, HMG) sert à la stimulation directe des ovaires.

Syndrome d’hyperstimulation ovarienne (SHO): affection pouvant apparaître dans de rares cas lors de l’induction de l’ovulation. Les symptômes d’une hyperstimulation peuvent être les suivants : augmentation du volume des ovaires, accumulation de liquide dans le ventre, troubles gastro-intestinaux, ballonnements du ventre et prise de poids. Dans les cas graves, de sérieuses complications avec troubles pulmonaires et cardio-vasculaires peuvent apparaître, exigeant une hospitalisation.

TESE: de l’anglais « Testicular sperm extraction ». Technique micro chirurgicale pour prélever les spermatozoïdes directement dans une biopsie des testicules. Les spermatozoïdes obtenus dans le tissu testiculaire sont utilisés pour une thérapie par injection intra cytoplasmique de spermatozoïde (ICSI). La TESE est appliquée dans les cas où l’épididyme ne stocke pas de spermatozoïdes, ou en l’absence totale d’épididyme (voir également ICSI et MESA).

Testicules: organes génitaux masculins se trouvant dans le scrotum. Ils sécrètent l’hormone masculine testostérone et produisent les cellules reproductives masculines, les spermatozoïdes.

Testostérone: hormone sexuelle masculine produite par les testicules et la corticosurrénale. La testostérone est responsable du développement de la plupart des caractères physiques de l’homme adulte. Elle influence également la sécrétion des hormones LH (hormone lutéinisante) et FSH (hormone folliculo-stimulante) qui jouent un rôle important pour la maturation des spermatozoïdes.

Thyroïde: glande endocrine située sous le larynx et sécrétant des hormones qui jouent un rôle important pour la commande de la croissance précoce, du développement et de la régulation du métabolisme du corps. Un trouble fonctionnel de la thyroïde peut perturber le cycle de la reproduction chez la femme.

Transfert d’embryon (TE): transfert d’un à deux embryons dans l’utérus après externe. Il s’agit en général d’embryons au stade de 2 à 8 cellules. Au moment du transfert, le diamètre de l’embryon est de 0,15 mm.

Trompes de Fallope: canaux tubulaires reliant les ovaires à l’utérus.

Trouble fonctionnel acrosomal: en raison d’un trouble enzymatique, les spermatozoïdes ne peuvent pas adhérer à la zone pellucide de l’ovule ou y pénétrer.

TSH: hormone produite par l’hypophyse agissant sur la thyroïde.

Utérus: organe en forme de poire renfermant et nourrissant l’embryon et ensuite le fœtus pendant la grossesse jusqu’à la naissance.

© 2017 Clinic of prof. S. Khmil| Designed and DEVELOPED by wpDEX