Cryoconservation

Cryoconservation est une préservation du matériel embryonnaire par les patients qui veulent remettre la réalisation de sa fonction biologique – la naissance de l’enfant. Les jeunes femmes occupées par la carrière, congèlent les ovules et les embryons reçus par voie de FIV, pour le futur, puisqu’elle comprennent qu’avec l’âge les cellules sexuelles vieillissent et leur chance pour la grossesse baisse. Outre cela, les gens dont le travail est lié au risque de la vie, ou avant l’opération, la chimiothérapie ou l’irradiation, congèlent aussi et gardent les cellules sexuelles.

Cryoconservation des ovocytes

La méthode de cryoconservation des ovocytes est utilisée dans les cas suivants :

Dans les programmes de FIV :

On applique traditionnellement la vitrification des ovules dans les cas où pendant l’application du programme FIV au procès de stimulation des follicules on a reçu des ovules mais il n’y a pas la possibilité de les féconder tout de suite par le sperme du partenaire (est tombé malade, est parti etc.)

C’est aussi la solution du problème pour la femme avec l’épuisement des ovaires. Il est possible de faire l’accumulation des ovocytes en quelques cycles stimulés ou naturels qui se réalise pendant quelques mois avec l’utilisation ultérieure dans les programmes PMA.

Pour les malades à qui il est prévu le traitement des maladies oncologiques (par exemple, la chimiothérapie) et elles veulent avoir la possibilité après le traitement de faire naître un enfant sain. Ce sont leurs ovules qui sont particulièrement vulnérables, et alors, il faut tenter de les sauver.

Pas toutes les femmes veulent mettre au monde en jeune âge ce qui est lié principalement avec le désir de faire la carrière et stabiliser la situation matérielle.

La possibilité de congeler les ovules jusqu’aux meilleurs temps, c’est une solution excellente!

Cryoconservation du sperme

Au Centre médical « Clinique du professeur Stefana Khmil » il est possible de congéler des spermatozoïdes pour leur utilisation ultérieure aux programmes du traitement de la stérilité à l’aide des méthodes de procréation médicalement assistée.

La cryoconservation du sperme se réalise selon de divers paramètres : pour faire l’insémination par le sperme du conjoint ou du donneur, pour faire FIV par le sperme du conjoint ou du donneur, pour le conserver avant l’opération prochaine, après laquelle la fécondité de l’homme peut être considérablement réduite.

Au plan pratique il apparaît parfois la nécessité à la cryoconservation du sperme dans les cas où le mari ne peut pas être présent dans la clinique le jour de la ponction des follicules à la femme ou elle subit l’insémination par le sperme du mari. Cela ne réduit pas les chances de la conception.

Ainsi, la cryoconservation du sperme peut non seulement augmenter les chances de la conception en couple conjugal mais aussi permettra d’économiser de l’argent après le succès du premier protocole de FIV à la congélation de quelques portions de sperme et sa condensation à la décongélation.

Cryoconservation des embryons

Si lors de la procédure FIV on réussit à recevoir plus d’embryons qu’il est nécessaire pour une plantation, si le couple veut, on peut les garder à la température très basse, c’est-à-dire, réaliser la cryoconservation des embryons. Ces embryons sont la propriété du couple et peuvent être utilisés après pour la tentative suivante de FIV. L’avantage de la cryoconservation consiste en ce qu’en obtenant une chance supplémentaire, la femme évite la procédure de la stémulation et de la ponction des follicules et se prépare seulement à la plantation.

La cryoconservation est une sorte de « soutien biologique » pour un couple: on ne peut pas prévoir exactement si la stimulation et la fécondation seront réussites à la tentative suivante. En gardant les embryons restés un couple augmente ses chances. La cryoconservation donne aussi aux patients le profit économique parce que le prix de la conservation, de la décongélation et de la plantation est moins cher que celui de la nouvelle tentative de FIV.

La cryoconservation, c’est une méthode sûre et vérifiée. On n’a rélevé aucune influence négative sur le fœutus et la grossesse, liée avec la cryoconservation. Le défaut, c’est la perte possible des embryons au procès de congélation et décongélation, pas tous les embryons gardent la viabilité. Il est très important qu’avant la préparation à la procédure FIV vous discutiez avec le médecin personnel la nécessité de la congélation de vos embryons.

Apprendre plus sur la donnation des ovules (des ovocytes)

© 2017 Clinic of prof. S. Khmil| Designed and DEVELOPED by wpDEX